Hans Trapp, Noël en Alsace entre contes, légendes et traditions

1h15 de croisière pour (re)découvrir les contes, légendes et traditions de Noël en Alsace. 
Si certaines histoires sont transmises de générations en générations, d’autres finissent parfois par être oubliées. Isabelle Hincker, animatrice et guide de la croisière thématique du mardi 18 décembre sur le thème des contes et légendes, les connait toutes.

Contes et légendes
Contes et légendes

De l’origine des boules de Noël de Meisenthal  ou de la bûche de Noël pour clôturer tout en douceur le repas de Noël, au conte des sapins de Sainte Aurélie, en passant par l’explication du nom Christkindelsmarik du marché de Noël de Strasbourg, rien ne lui a échappé et vous saurez tout à votre tour.

Parmi les histoires bien connues en Alsace, celle du Hans Trapp, le père fouettard alsacien.

L’histoire de Hans Trapp est celle, bien réelle à l’origine, du Chevalier Johann von Drodt, Prince électeur du Palatinat, craint par tous, qui a acquis en 1480 la propriété du Château de Berwartstein situé à 15 km du Wissembourg. Il était connu pour semer la terreur, rançonner les habitants, voler les commerçants et piller les voyageurs. L’Abbé de Wissembourg, ancien propriétaire du château, et ses moines considéraient que cette acquisition avait été faite de manière irrégulière et ils souhaitaient l’expropriation du chevalier brigand.

Johann von Drodt, bien qu’il restât propriétaire du château, décida de se venger en faisant construire un barrage sur la rivière Lauter. Ainsi la ville de Wissembourg n’était plus alimentée en eau, mais en outre les terres de l’Abbé furent inondées par la création d’un lac artificiel.

Sous l’insistance de l’Abbé désireux de recouvrer l’accès à l’eau pour la ville, le Chevalier perça un trou dans son barrage et l’eau se répandit à travers la ville au point de l’inonder.

L’Abbé, décidément tenace, finit par obtenir gain de cause auprès du Pape Alexandre V qui prononça l’excommunication du Chevalier von Drodt. Mais ce dernier n’en tint pas compte et mourut dans son château en 1503 avant, d’après la légende, d’être transformé en épouvantail par Dieu. Bien après la mort de Johann von Drodt, cette histoire vraie, alimentée par les coutumes, devint la tradition locale de Hans Trapp.

Le nom de Johann von Drodt a été déformé en Hans Trapp et il devint le croque-mitaine de la tradition. La légende dit que son âme erre dans la forêt de Wissembourg et dans le château de Berwartstein. 

Conte de Noël
Conte de Noël pour les enfants

Rencontrer Hans Trapp aujourd’hui à Wissembourg

En marge du marché de Noël, Hans Trapp arrive chaque année à Wissembourg le dernier dimanche de l’Avent pour un défilé nocturne à travers les rues. Hans Trapp, du haut de ses 2 mètres, arrive à cheval vêtu de son grand manteau noir et de son chapeau. Il est annoncé au son des percussions. Christkindel, l’enfant Jésus, autre personnage important de la période de Noël, vient contrebalancer le symbole du mal en distribuant des cadeaux. 


23 décembre a wissembourg

Voyage au coeur de Strasbourg
Voyage au coeur de Strasbourg

Sur nos bateaux

Sur nos bateaux, Hans Trapp est devenu un capitaine pirate. Il est le personnage principal de nos commentaires pour les enfants et toute l’année il raconte ses souvenirs et ses frasques. Pendant la période de Noël, le commentaire classique est remplacé par un merveilleux CONTE DE NOEL POUR ENFANTS « Où sont passés les lutins de Noël ?» de Laurence Barbasetti. Dans ce conte, le capitaine Hans Trapp vient au secours du Père Noël, aidé d’un renne complètement déjanté et de son fidèle perroquet Coco.

Tous les départs (20 par jours a minima) proposent ce conte sur les canaux du 24 novembre au 7 janvier : canal 11 pour le français, 12 pour l’allemand, 13 pour l’anglais et 14 pour l’italien.