Quand le fluvial met à l'honneur les vignerons alsaciens

Batorama, en partenariat avec Alsace Destination Tourisme, organise une série de dégustations de vin chaque samedi du mois de juin. Rencontre avec les vignerons du Domaine Vogt de Wolxheim qui auront le privilège d’ouvrir le bal ce samedi 12 juin. 

Fêter la réouverture des sites à travers une animation conviviale mettant en avant les vignerons indépendants et les terroirs alsaciens. Tel est l’objectif de Batorama qui, en partenariat avec Alsace Destination Tourisme, s’apprête à proposer des dégustations de vin chaque samedi du mois de juin afin d’initier les visiteurs au terroir alsacien.

Vin blancs du domaine vogt

 

Le premier rendez-vous du genre aura lieu le samedi 12 juin à la boutique de Batorama, place de la cathédrale à Strasbourg. Le Domaine Vogt aura l’honneur de faire découvrir les secrets de ses vins aux différents cépages. A sa tête ? Thomas Vogt, qui a repris les rênes de l’exploitation familiale de 11 hectares en 1998. Une exploitation convertie en agriculture biologique depuis 2010.

« L’objectif de ces dégustations est de faire connaître nos produits et les spécificités de nos vins, observe Sylvie Vogt, en charge de la partie commerciale. On va expliquer les particularités, les élaborations, sur quoi il faut rester attentif au niveau de nos sens quand on déguste, des notes aromatiques aux sucrosités. C’est vraiment idéal pour les touristes qui restent trop peu de temps pour pouvoir venir directement dans les domaines. L’opération est faite pour que les vignerons viennent à la rencontre des gens. » 

Du riesling aux crémants en passant par les vendanges tardives

Certifiés bio dès le millésime 2013, leurs vins sont issus des terroirs de Wolxheim, à 20 kilomètres à l’ouest de Strasbourg, dont le cépage roi n’est plus ni moins que le célèbre riesling. Sans oublier les crémants et autres vendanges tardives…

Vignoble du domaine Vogt

Niché au pied de l’avancée de la falaise calcaire du Horn, le Domaine Vogt a la chance d’évoluer au cœur d’une des régions de l’hexagone qui présente le plus de diversité géologique. Depuis les premières bouteilles datant des années 70, il faut dire que la famille n’a cessé d’évoluer dans son rapport au vin. L’exploitation a même entamé sa conversion vers l’agriculture biodynamique. Les vins issus du millésime 2020 ont ainsi été certifiés Demeter. 

« C’était vraiment important, confient de concert Sylvie et Thomas. C’était important pour nous-mêmes mais surtout pour l’environnement et les générations futures. Avec les connaissances acquises aujourd’hui, c’est plus facile qu’il y a 40 ans. L’Alsace, avec la diversité de ses terroirs, s’y prête bien. Après le bio, la biodynamie, c’était l’étape suivante. Il y a beaucoup moins d’intrant dans la cave. On laisse davantage faire les levures naturelles. »

Crémant rosé bio du domaine Vogt

« Chaque millésime est différent »

Passionné et déterminé à viser l’excellence, le duo, qui travaille avec deux autres collaborateurs, avoue ne pas s’ennuyer. « Il y a une grande part de liberté dans notre métier, poursuivent-ils. On peut réaliser plein d’expériences. Chaque millésime est différent. On essaie d’innover, même dans notre relation client. Être vigneron, c’est un métier pluriel. C’est être à la fois au contact de la nature en prenant soin des vignes, de la production, du conditionnement, mais aussi du commercial. C’est pluridisciplinaire et c’est pourquoi c’est si enrichissant. »

Dégustation de vin du domaine Vogt

Depuis le début de la crise sanitaire au printemps 2020, le Domaine Vogt a également dû s’adapter, en découvrant un tout autre métier, celui de la livraison à domicile. Les commandes des particuliers ont été au rendez-vous. Les visites au caveau ont quant à elles repris il y a peu, pour leur plus grand bonheur.


Rendez-vous samedi 12 juin de 10h30 à 18h à la boutique Batorama, place de la cathédrale à Strasbourg.
Plus d’infos sur le domaine ? 
 http://www.domaine-vogt.com/

Auteur : Florian Dacheux

 

A propos de l'auteur

Trentenaire basé en banlieue parisienne, Florian navigue dans le monde des médias depuis 2005. Des bases du métier appris en presse quotidienne régionale à Avignon, il a connu une expérience de correspondant à Barcelone, le reportage en radio depuis Marseille, ou encore l’édition numérique dans diverses rédactions parisiennes. Freelance depuis 2015 en tant que reporter et rédacteur pour la presse magazine et digitale, il réalise différents types de sujets de société. Florian anime également des ateliers d’écriture et pratique la photographie.

Site web