Rencontre avec Laurent, Commandant chez Batorama

  • #Batorama
  • ,
  • #Strasbourg
  • Avez-vous choisi d’exercer un métier dans la navigation par passion ?
    Oui et non !
    Je suis fils de batelier, j’ai vécu sur un bateau avec mes parents et ma sœur depuis ma naissance jusqu’à mes 6 ans, naviguant sur les eaux entre la France, l’Allemagne, la Belgique et la Hollande. A 6 ans, je suis entré à l’internat de Dombasle sur Meurthe, un internat réservé aux enfants des bateliers et forains. Pendant les vacances scolaires, je rejoignais mes parents sur le bateau. Même si l’envie de naviguer ne m’a jamais quittée, mon premier choix a été d’intégrer une formation dans l’hôtellerie-restauration, où je n’ai pas été accepté. J’ai alors intégré l’école de navigation fluviale à Strasbourg et appris tout ce qui pouvait l’être à bord d’un bateau. Aujourd’hui, je n’ai aucun regret sur mon choix.

"J’étais, je suis et je serai un passionné de navigation."

  • En quoi consiste votre métier aujourd’hui ?
    Après avoir été matelot, puis capitaine, j’occupe aujourd’hui le poste de commandant. C’est un poste spécifique à l’entreprise Batorama car habituellement il n’existe pas de commandant dans la marine fluviale. Je me suis un peu éloigné de la navigation car le poste de commandant est un poste plus administratif. Je veille à l’état des bateaux, à ce que tous les papiers de bord soient en règle, j’encadre le personnel naviguant. Je réalise aussi une veille juridique pour toujours assurer la meilleure sécurité à nos passagers et à l’équipage. Mais une de mes principales missions c’est la formation : la formation initiale pour faire évoluer les matelots au poste de lieutenant ou capitaine et la formation continue des pilotes. Lors des astreintes, l’équipage à bord peut m’appeler à n’importe quel moment pour régler tout problème : réparer une panne, remplacer un agent manquant ou revoir le planning de passage aux écluses par exemple. 
  • Quel est le poste qui vous rend le plus fier ?
    Je suis très fier d’avoir obtenu le grade de commandant. Mon expérience, mon savoir-faire et mon envie de transmettre aux nouveaux arrivants m’ont permis de décrocher ce poste qui est d’une certaine façon le plus abouti de ma carrière.
  • Quelle est la partie de la croisière que vous préférez ?
    C’est une partie technique, mais c’est celle que je préfère sur le parcours le long de l’Ill à Strasbourg : le passage des faux remparts, près des Halles, après la sortie de la seconde écluse. A cet endroit, l’Ill est relativement serrée et la montée d’eau peut être très rapide.

"Plus qu’ailleurs sur le parcours, il faut rester vigilant en permanence."

  • Quel est votre meilleur souvenir ?
    Indéniablement, lorsqu’au bout de 2 mois de formation chez Batorama, je suis devenu capitaine et j’ai pu piloter les bateaux en autonomie.
  • Chez Batorama, vous êtes un peu comme dans une seconde famille ?
    Oui, Batorama est en quelque sorte une seconde famille. Les membres d’équipage sont très solidaires entre eux, nous travaillons toujours en binôme et passons énormément de temps ensemble. Les cadres dirigeants sont aussi très bienveillants, même si j’ai plus d’ancienneté qu’eux (sourire), et c’est très appréciable.