Marin d’eau douce, vous avez dit marin d’eau douce ?

Marin d'eau douce Strasbourg

Qui n’a jamais entendu la fameuse expression « marin d’eau douce » ? Et pour cause, elle fait partie des expressions usuelles ancrées dans notre langage. Mais d’où vient-elle ?

Le Robert, dictionnaire des expressions et locutions françaises, définit « Marin d’eau douce » de la sorte : « Marin médiocre, peu expérimenté. L’inaptitude à la navigation est exprimée par l’alliance paradoxale de marin (défini comme navigant en mer) et eau douce. » Cette expression est d’ailleurs traduite en anglais, où l’on dit landlubber (littéralement « balourd de la terre »), c’est-à-dire qui n’a pas d’expérience en mer.

Le mot marin dérive lui-même du mot mer, mare en latin. Pour la navigation en eaux intérieures, on parle plutôt de batelier. On oppose ainsi la marine à la batellerie et les marins aux bateliers. Cependant, pour la navigation intérieure, et en particulier pour les bateaux de l’Ill, on utilise également le nom de marinier. C’est clairement à y perdre son latin !

Si le sens est clair, l’origine exacte du terme est plutôt floue. Il paraît que cette expression serait utilisée par les marins pour qualifier les soldats de la marine qui, d’après certains, ne seraient pas de « vrais marins ». D’autres sources présentent Hergé comme « l’inventeur » de l’expression. Quoi qu’il en soit, personne à ce jour ne s’est attribué ou ne s’est vu attribuer la paternité de l’expression.

Juron du Capitaine Haddock

Le plus célèbre utilisateur de cette oxymore est en effet le Capitaine Haddock, un des héros de la bande dessinée Les Aventures de Tintin. Si on ne peut être sûr de son origine, on peut affirmer qu’Hergé l’a rendue très populaire en en faisant un des jurons favoris du colérique Haddock.

«Marin d’eau douce » est également le titre d’un court-métrage d’animation Marin d’eau douce (I Wanna Be a Sailor en V.O.) a été produit en 1937 par Tex Avery, le créateur de Betty Boop, Droopy, Bugs Bunny … Il y est question de Peter, un jeune perroquet, qui ambitionne d’être un marin comme son père. N’ayant aucune expérience, il est donc un marin d’eau douce, comme l’indique le titre du dessin-animé.

Si vous souhaitez découvrir d’autres expressions marines plus ou moins incongrues, vous n’avez plus qu’à vous plonger dans l’univers des Aventures de Tintin, ou aller sur le site de nos amis de France 3 pour réviser le lexique marinier.

Mais en attendant, si vous croisez nos équipages, même à bord d’un bateau à propulsion électrique, utilisez de préférence les termes de « capitaine » et « matelot » qui définissent leur rôle au sein de l’équipage. Ils ne sont en aucun cas des marins d’eau douce car la rivière Ill n’est pas une rivière tranquille, les écluses sont étroites et l’enfilade des ponts ne facilite pas le pilotage. Ainsi, si vous les regardez travailler avec attention pendant votre découverte de Strasbourg en bateau, vous constaterez qu’ils sont tout le temps à la manœuvre et que les 8 kilomètres de notre parcours ne sont pas qu’une partie de plaisir.

Découvrez nos actualités similaires