L’homme fort de la Cathédrale de Strasbourg

Il est voûté, il semble supporter sur ses épaules le poids de la tour nord et de la flèche de la Cathédrale : c’est celui qu’on appelle l’homme fort de la Cathédrale de Strasbourg.

Si vous ne l’avez-vous pas déjà repéré, nous vous aidons un peu : entrez dans la Cathédrale par le côté droit de la nef principale. L’homme fort est installé au pied du premier pilier à environ 50 centimètres au-dessus du sol. 

Grâce à PopGuide, vous apprendrez qu’au de-delà de l’image, cette petite sculpture rend hommage à l’architecte allemand, Johann Knauth, qui dans les premières années du XXème siècle a consolidé les fondations de la cathédrale alors qu’elle menaçait de s’effondrer dès 1903. 

Pour renforcer le sol argileux rempli d’eau sous les fondations de la cathédrale (car ici la nappe phréatique se situe à quelques mètres sous le sol), une forêt de pieux de chêne et d’aulnes a été enfoncée. L’eau entourant les pieux empêche la putréfaction de ceux-ci. Cette théorie est vraie jusqu’au courant du XIXème siècle lorsque des travaux d’aménagement du Rhin induisent une baisse de la nappe phréatique de quelques centimètres et la partie supérieure des pieux se retrouve alors au-dessus du niveau de l’eau et commence à pourrir menaçant la stabilité de l’édifice. 

C’est donc l’architecte, Johann Knauth, représenté par le petit homme fort, qui dirige les travaux démarrés vers 1908 durant 18 années. Il a entrepris la reprise des fondations sous la haute tour par injection d’une quantité considérable de béton et la reconstruction complète du pilier à la base duquel repose cette petite sculpture. 

Si nous pouvons apprécier aujourd’hui la splendeur de la Cathédrale lors d’une visite de Strasbourg et aussi à bord de nos bateaux de croisière Batorama, c’est grâce au petit homme fort. 

Pour en savoir plus sur l’architecture et les points d’intérêt de la Cathédrale de Strasbourg, téléchargez « Pop Guide Strasbourg » (sur Apple Store et Google Store) pour accompagner votre visite de Strasbourg, PopGuide révèle d’ailleurs l’existence d’autres hommes forts qui ont trait à la chapelle Sainte Catherine. 

découvrir l'audioguide popguide