L’histoire d’un symbole de l’amitié franco-allemande : le jardin des Deux Rives

Il était une fois d’un côté du Rhin, à Kehl, la « Rheinpromenade » et de l’autre, à Strasbourg, un parc avec un motel, un centre aquatique (l’Océanide fermée en 1996) et une auberge de jeunesse. Il était une fois, en 1995, l’idée de Michel Krieger d’en faire un parc transfrontalier et harmonieux avec au milieu une passerelle moderne permettant aux piétons et cyclistes de traverser le Rhin.

Une idée qui donna naissance au jardin des Deux Rives.

Genèse du Jardin des Deux Rives

L’histoire du Jardin des Deux Rives démarre lors du cinquantième anniversaire du Conseil de l’Europe en 1999 et l’accueil, sur le Pont de l’Europe, d’un projet littéraire et artistique de Michel Krieger. C’est donc lui qui, le premier, a mentionné l’idée d’un immense parc transfrontalier de part et d’autre du Rhin, au pied du Pont de l’Europe, dans les villes de Strasbourg et Kehl.

Réalisé par le paysagiste allemand Rüdiger Brosk (retenu parmi 26 projets), le Jardin des Deux Rives réunis 3 éléments en un ensemble harmonieux de 150 hectares : la France, l’Allemagne et le Rhin. Après 1 an et demi de travaux de novembre 2002 à avril 2004, il devient le symbole fort d’une amitié entre la France et l’Allemagne.

Promenade franco-allemande

Lieu de rencontre et de promenade unique entre les 650 arbres et près de 8000 arbustes qui y sont plantés, le Jardin des Deux Rives offre la possibilité d’enjamber le Rhin sur la Passerelle Mimram ou encore de découvrir les animations culturelles qui y sont régulièrement proposées : concerts, danse, cirque... Le Jardin est également un haut lieu d’art puisque, outre les expositions, cinq œuvres originales ont été spécialement conçues pour y avoir leur place. Par exemple, vous êtes-vous déjà installé dans l’une des amples corolles colorées installées le long de la Rive ? C’est l’œuvre de Sylvie Blocher, artiste plasticienne alsacienne. 

Que vous soyez à pieds, à vélo ou en roller, d’un côté ou de l’autre du Rhin, le Jardin des Deux Rives proposent de nombreuses attractions.

Du côté français :

  • élément architectural en forme d’arc de cercle d’une longueur de 250 mètres, le mur d’eau est la scène d’un jeu d’eau qui s’écoule en permanence sur ses plans inclinés . Son sommet offre une promenade pour bénéficier d’une vue dégagée sur le Jardin
  • les chapiteaux sont le rendez-vous des plus petits pour lesquels sont proposés des pièces de théâtre, contes, ateliers pédagogique et artistique 

Du côté allemand :

  • érables, chênes, frênes, peupliers, cèdres et platanes se succèdent pour offrir une grande variété d’arbres le long de la berge
  • une aire de jeux aquatiques est proposée aux plus jeunes leur permettant de s’amuser à mener des expériences scientifiques 
  • un skate-park de 700 m2 et un terrain de beach-volley fait le bonheur des sportifs 
  • aménagé comme un jardin d’abbaye, la roseraie ajoute une note de poésie
  • du haut de ses 210 marches et 44 mètres, la tour panoramique offre une vue impressionnante sur les Vosges et la Forêt Noire.

Depuis la mise en place de la ligne de tram à destination de Kehl, le Jardin des deux Rives est accessible en 15 minutes depuis le centre ville de Strasbourg.

A la recherche d'autres activités à Strasbourg et alentours ?

Découvrez nos actualités similaires