La Flamme de la paix arrive à Strasbourg

Invités par l'eurodéputée autrichienne Angelika Winzig, 90 étudiants originaires de la Haute-Autriche, seront présents ce lundi 16 décembre à Strasbourg pour perpétrer une action initiée en 1986 par la Société autrichienne de radiodiffusion - ORF (Linz) : la campagne Lumière de la paix de Bethléem.

La Flamme de la paix, genèse d’une mission caritative 

A l’origine, en 1986, la Société autrichienne de radiodiffusion - ORF (Linz), l’équivalent du groupe France Télévision / Radio France, organisait la première campagne FriedenLicht ou Lumière de la paix de Bethléem. Comme un symbole de paix et de joie, la Flamme de la Paix, allumée dans la grotte de la nativité à Bethléem, était ramenée en Autriche par un enfant du pays.

C’est l’artiste Ada Brandstetter, pour soutenir une grande mission caritative appelée Licht ins Dunkel (Lumière dans le noir), dont les profits étaient destinés aux enfants dans le besoin en Autriche et à l'étranger, qui démocratise la Flamme de la Paix.

Ainsi dès 1988, les scouts rejoignent l’organisation de la FriedenLicht et dès l’année suivante, la lumière s’étend progressivement à l’Europe. Depuis l’adhésion de l’Autriche à l’Union Européenne en 1995, la Flamme de la paix est célébrée chaque année au Parlement Européen. 

Le parcours de la Flamme de la paix

Au cours des dernières années, il est ainsi devenu une tradition annuelle d'apporter la Flamme de la Paix au Parlement européen, au Conseil de l'Europe et à la ville de Strasbourg. Cette tradition est défendue par l'eurodéputée autrichienne Angelika Winzig. 

Ainsi 90 étudiants autrichiens vont remettre la Flamme de la paix au Président du Parlement européen, David Sassoli, ce lundi 16 décembre lors d'une cérémonie festive avec de la musique traditionnelle autrichienne et des chansons d'un chœur autrichien. Ils iront également à la rencontre de la Secrétaire générale du Conseil de l'Europe, Marija Pejčinović Burić, pour lui remettre la Flamme. 

Batorama a le plaisir de prendre en charge les étudiants autrichiens au quai d’embarquement du Parlement européen, de les accueillir à bord d'un bateau-mouche et de leur faire découvrir la ville de Strasbourg vue de l’eau. En quittant le bateau, ils se rendront au Village du partage du marché de Noël, qui réunit une centaine d’associations caritatives et humanitaires au pied du grand sapin de la place Kléber, pour y amener également la Flamme de la paix.

Pour finir la journée, ils se rendront à l'hôtel de ville, où ils apporteront officiellement la Flamme de la Paix à Roland Ries, Maire de la ville de Strasbourg pour clôturer la célébration de la transmission de la Lumière de la Paix de Bethléem dans la capitale de Noël.

Discover our related articles